Biodéchets

Tri sur ordures brutes

Si la valorisation des emballages recyclables issus des collectes sélectives est devenue un automatisme, le tri sur ordures brutes représente un défi technologique et une opportunité de valorisation supplémentaire

Centre de tri d'Athanor - , .JPG 401Ko ()
©PIZZORNO Environnement

L'objectif fixé par la loi transition énergétique de réduction de 30% des quantités de déchets non dangereux admis en installation de stockage d'ici à 2020, incite les collectivités et les entreprises à rechercher de nouvelles solutions de tri et de valorisation. Le tri sur ordure brutes en est une, puisqu'il s'agît de récupérer la partie valorisable contenue dans les déchets ménagers ultimes, destinés à être traités soit par incinération, soit par stockage.

Au centre de tri de Grenoble, une chaine de tri mécanique spécifiquement dédiée à ces déchets a été installée en complément de la chaine de tri des emballages ménagers recyclables. La partie organique, comme les restes de repas, est extraite et valorisée en compost, tandis que les matières recyclables présentes dans les déchets ménagers sont réorientées vers les filières de valorisation appropriées.

Ainsi, en 2014, près de 78 000 tonnes d'ordures ménagères ont pu être trié sur site.18 000 tonnes de fermentescibles en ont été extrait et 1600 tonnes de matière recyclables supplémentaires valorisées.